J'ai pourtant tardé à ouvrir un blog. Alors que ça fait plus de 20 ans que j'ai conscience du formidable renversement qu'opère Internet sur l'exercice de la liberté d'expression, j'étais jusqu'ici resté imperméable à toute envie de maintenir un blog.

Je suis quelqu'un de profondément méditatif et j'ai depuis toujours l'envie d'exprimer les pensées qui m'habitent pour qu'elles participent du débat public. Adolescent, j'ai concrétisé cette envie dans l'écriture de poésies. L'arrivée d'Internet m'a inévitablement poussé à publier celles-ci en ligne.

C'était aux alentours de 1995, à cette époque le mot « blog » n'existait même pas. Connaissant plusieurs langages de programmation, l'écriture directe en HTML de ce que je voulais publier était toute naturelle. C'est ainsi que j'ai écrit et ouvert mon site personnel. Pour mes activités professionnelles ou activistes, j'ai profité de l'éclosion des systèmes de gestion de contenu pour tester ces logiciels permettant de se passer de connaissances en programmation informatique pour mettre en ligne des contenus. J'ai donc installé un premier blog au sein de mon site. Celui-ci étant plus un outil de test qu'un véritable espace où exprimer mes pensées , il a vite périclité et, faute de n'avoir eu le temps de faire les mises à jour nécessaires, il est hors ligne depuis quelques années. J'ai tout de même repris ici les deux billets publiés alors. Ce qui fait que le premier billet de ce blog que vous êtes en train de lire n'est pas le plus ancien !

Outre les contraintes familiales et professionnelles, mes engagements associatifs ne m'ont progressivement plus laissé de temps pour m'exprimer publiquement sur des sujets autres que ceux directement traités dans cet activisme. L'arrivée des réseaux de microblog a pallié quelque peu à ce besoin de s'exprimer sans pouvoir y passer trop de temps. Mais, justement, il est des pensées qui demandent à être développées.

C'est le cas de cette envie d'insurrection non pacifique. Il est nécessaire d'expliciter ce qui fait naître et nourri cette envie. Dire pourquoi l'insurrection est la seule réponse possible au renversement des rapports de domination, car c'est bien ce renversement qui me semble constituer une urgente priorité. Et évidemment, s'expliquer sur le caractère non pacifique de cette insurrection désirée.

Voilà ce qui devrait constituer l'inspiration de ce blog. Je ne sais pas dans quelle mesure il sera lu. J'espère le plus possible. Mais quoi qu'il en soit, je tiens à apporter ma pierre à la barricade !

A priori, les billets réagiront à l'actualité, comme dans tout blog qui se respecte assez pour offrir un propos s'inscrivant dans le temps plutôt que d'exposer une thèse figée. Cependant, je tiens à conserver suffisamment de recul pour ne pas laisser s'imposer insidieusement un agenda décidé par la sphère politico-médiatique dominante. Il y aura donc également des billets revenant sur des événements passés, ou puisant leur source dans des livres, musiques, films, œuvres d'art, discours politiques, etc. que ceux-ci soient contemporains ou non. Je ne sais pas encore à quel rythme s'enchaîneront les publications, mais je vais tâcher de maintenir une fréquence d'au minimum un billet hebdomadaire.

Voilà, tout est en place, il ne me reste plus qu'à écrire pour alimenter ce blog. Merci de le lire !