Pas content !

Tag :

abstention

Fil des billets

Va faire tes devoirs, p'tit con : vote !

dans la catégorie Au comptoir

Suite au vote à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la lutte contre le terrorisme, une amie se désolait que celui-ci, et plus encore les débats qui l'ont précédé, mettaient en lumière la convergence dans le sacrifice des libertés des partis de la majorité  – qui, ayant maintenant largement fait preuve qu'ils n'ont plus rien de gauche, sont priés d'être nommés « droite complexée » – et de ceux de l'opposition – dont on a depuis longtemps admis devant l'évidence qu'ils se situaient dans la « droite décomplexée ».

Lui faisant remarquer que malgré ce flagrant étalage de la dangerosité des partis politiques, quels qu'ils soient, elle continuait d'aller voter, je me suis vu répondre que c'était là un devoir. L'argument est tellement dénué de toute intelligence que je n'avais pas songé à l'aborder dans le billet de fond que j'ai déjà consacré à l'abstention. Mais puisque visiblement c'est un argument qu'on ose encore soulever, j'y répondrai rapidement ici, sur un ton plus léger, inaugurant ainsi une nouvelle catégorie de billets, plus courts, réagissant à l'actualité.

Lire la suite...


Voter tue

dans la catégorie Insurrection

Voter tue

Je ne vote plus depuis cinq ans. Le choix de l'abstention ne fut pas une décision facile à prendre, mais mûrement réfléchie. Ce refus de voter a suscité dans mon entourage de vives critiques, souvent enflammées, comme s'il représentait quelque chose qui sortait de l'ordre du concevable et par là-même de l'acceptable. Pourtant, plus ma réflexion sur le sujet avance, plus elle me conforte dans ce choix conscient d'abstention active. Plus aussi, la critique qu'il exprime se radicalise, au point qu'à présent, j'en viens à considérer comme une stupidité aveugle le conformisme de ceux qui se résignent encore à voter. Ce billet tente d'expliciter le raisonnement qui me conduit aujourd'hui à approuver la justesse de ce slogan tagué sur un mur du XXe arrondissement de Paris, photographié en février 2012 : « Voter tue ! ».

Lire la suite...